l’homme de ’baya mapouka’’ s’en est allé

L’artiste musicien burkinabé Amadou Balaké, (Amadou Traoré, à l’état civil), ancien membre du groupe Africando, est décédé ce mercredi 27 Aout 2014 à Ouagadougou suite à une longue maladie. Amadou Balaké, surnommé la voix d’or au Faso, est décédé ce mercredi à l’âge de 70 ans ; laissant derrière lui 9 enfants. Plus ou moins éloigné de la scène il avait été amputé de la jambe après une forte crise de diabète. Amadou Balaké à commencé son aventure musicale en 1962, au Mali dans l’orchestre du Grand hôtel. En 1963, il quitte la capitale malienne pour Abidjan où avec des Italiens, il joue au Tropicana, à l’hôtel Ivoire avant de partir en Guinée ou il est nommé chef d’orchestre de Horoya Band de Kankan. Il revient au Burkina Faso quelques années plus tard, Amadou Balaké, intègre l’Harmonie voltaïque où il avait joué avant de s’expatrier. La chanson qu’il compose, « balaké » (porc-épic en mandingue), est un succès musical, médiatique et commercial dans plusieurs pays d’Afrique et lui vaut ce surnom Balaké. Auteurs de sept (...)

Crash d’avion : ouaga ça bouge pleure un de ses membres

Suite au crash d’air Algérie après un décollage à l’aéroport international de Ouagadougou, le jeudi 24 Juillet à 01H17 ouaga ça bouge votre site d’information culturelle perd un de ses membres César GOUDON ou César de LALANDE. César partait en France pour rejoindre son épouse pour quelques jours de (...)

MUSIQUE : Nouvelle production discographique de l’artiste N’TENY

Baptisé ‘’wè pèri‘’ qui signifie en cassenan ‘’don de Dieu’’, est le nouvel album de l’artiste burkinabè N’teny. En effet il faut préciser que Wè pèri qui sortira dans quelques semaines est la deuxième œuvre musicale de l’artiste après celle baptisée ‘’lumière’’ sortie en 2012. A l’état civil ABIA K Christine (...)

CULTURE :« Comédie club », c’est la dernière création de Son excellence Gérard Ouedraogo

L’Institut français accueillera la première édition du Comédie Club du Burkina Faso orchestré par Son excellence Gérard Ouedraogo et ses amis : le vendredi 13 juin et le samedi 14 juin à 20h30. Au pays de la parenté à plaisanterie où l’humour est une seconde nature, retrouvez sur un même plateau, Son (...)

« Le manteau » pour panser les blessures de l’Afrique

La compagnie d’Irène Tassembédo a presté vendredi soir au grand Méliès sur une pièce chorégraphique, « le manteau » lourd de problèmes que porte l’Afrique pendant qu’elle est pleine de richesse exploitée par l’Occident. Pendant 70 minutes, les danseurs d’Irène Tassembédo ont tenu en haleine toute la salle de (...)

Accèder aux archives des articles publiés à la une