Accueil du site > City guide > Informations générales > Géographie

Géographie Géographie

Le climat de Ouaga

Ouagadougou se situe approximativement au centre du Burkina Faso. C’est une ville sahélienne, la température y est donc élevée et l’eau rare. Le mois le plus chaud est Avril ; les températures peuvent alors facilement atteindre 45°C et il est difficile de dormir sans un ventilateur quand on est pas un habitué.

La saison des pluies commence sérieusement au mois de juin (même si les premières pluies arrivent avant) et les quartiers non bétonnés de la ville se transforme alors pour quatre mois en une immense gadoue. Les ouagalais disent alors "qu’il fait beau temps" tant la pluie et la fraîcheur étaient attendues. Attention cependant car l’été (ou "hivernage") apporte également son lot de moustiques et le palu (ou malaria) fait alors des ravages.

En octobre-novembre, les pluies se raréfient et la température remonte, la chaleur s’accompagne de l’harmattan, un vent qui soulève la poussière de la ville et qui peut faire suffoquer quand cet air chargé de sable rouge se mélange à la polution des motos aux heures de pointe (7h00 ou 12h30 ou 15h00 ou 17h30). Cette période est relativement agréable car la ville est encore un peu verte et les moustiques moins nombreux que pendant l’hivernage.

La saison sèche se prolonge ensuite de décembre à avril. En décembre, janvier les températures chutent mais restent néanmoins largement supportables (il n’est pas rare qu’elles dépassent 30°C). Seuls les vrais ouagalais se plaignent parfois du froid et portent de gros blousons.

En Février-Mars, les températures remontent rapidement, les températures atteingent alors fréquemment 40°C.

La position géographique de Ouagadougou

A environ 300 km au nord, on rejoint Gorom-gorom et les portes du désert. On est alors tout prêt du Niger et du Mali.

A environ 200 km au sud, on trouve le pays Gourounsi avec notamment le village de Tiébélé et ses maisons colorées, mais aussi la réserve naturelle de Nazinga. Le Ghana et le Togo sont alors très proches.

Une route part également en direction du sud ouest pour rejoindre la ville de Bobo-Dioulasso. Elle est en très mauvais état sur certaines portions ce qui la rend relativement dangeureuse. La pause des cars à Boromo est un moment magique pour les touristes tant l’ambiance y est étonnante et vive.

Il est également possible d’effectuer le trajet en direction de Bobo par le train puisque Ouagadougou est reliée par voie ferrée jusqu’à Abidjan (Côte d’Ivoire).



écrit par emmanuel
Visualiser au format PDF Enregistrer au format PDF