Accueil du site > Actualités locales > Festival « Rendez-vous à Kokologho » : Promouvoir le Faso Danfani, l’ambition (...)

Festival « Rendez-vous à Kokologho » : Promouvoir le Faso Danfani, l’ambition de l’association AVATA Festival « Rendez-vous à Kokologho » : Promouvoir le Faso Danfani, l’ambition de l’association AVATA

La commune rurale de Kokologho abritera du 25 au 27 novembre prochain la première édition du festival « Rendez-vous à Kokologho ». Placé sous la présidence du ministre de la culture, des arts et du tourisme Tahirou Barry, cette première édition connaitra la présence d’une quinzaine de stylistes venus d’Afrique et d’Europe pour partager la population du centre-ouest leur expertise dans le domaine de tissage et filage du pagne Burkinabè Faso Danfani. A quelques jours de l’évènement, le comité d’organisation à rencontré la presse cet-après midi 14 novembre 2016 pour dévoiler le chronogramme des activités. C’était dans la salle des fêtes de la mairie de Kokologho.

« Promouvoir le textile et de l’art vestimentaire » ; c’est l’ambition fixée par l’Association pour la Valorisation de l’Art et du Textile Africain (AVATA) qui à travers cette première édition de « Rendez-vous à Kokologho » veut imprimer une nouvelle image du pagne local Faso Danfani. L’association après 3ans d’existence entend apporter sa contribution à la valorisation de la culture Burkinabè et ce festival en est pour preuve.

Pendant trois jours, la commune rurale de Kokologho et la ville de Koudougou seront au cœur du festival et les activités au programme sont entre autres un défilé de mode international, une rue marchande, une formation à l’endroit des artisans, un forum des acteurs du domaine, une animation musicale, match de football qui opposera les équipes de Kokologho, jeux de pétanque, une course d’ânes…. Ses activités visent à réunir la population du centre ouest, du Burkina et du monde sur un objectif commun qu’est la valorisation du Faso Danfani. Les formations seront assurés par des formateurs chevronnés de l’art vestimentaire à l’occurrence le styliste Pathé’O qui est d’ailleurs le patron de cette édition.

Les Attentes à l’issue du Festival

« Le festival ce veut être créateur de revenu pour la commune de Kokologho et de Koudougou » nous dit le président du comité d’organisation Franc Haïtidji. Pour lui, les attentes à l’issue des 72 heures du festival sont entre autres la création d’un marché de Faso Danfani à Kokologho, la disponibilité des matières premières et du matériels de filature à Kokologho, de mettre un zoom sur le Danfani…

Pour réussir le pari, l’association AVATA compte faire venir une quinzaine de stylistes professionnels de la sous-région et d’Europe.

Le Budget estimatif

L’organisation de cette première édition coutera plus de trente deux millions (32 000 000) francs CFA au comité.

« Nous avions estimé à l’époque la somme de 32 000 000 pour l’organisation mais à la date d’aujourd’hui, sans tenir compte de nos partenaire qui ont promis nous accompagnés, on serait p-être à plus de 80 000 000. Des personnes de bonne volonté ont promis accompagné le festival en nous offrant des opportunités pouvant nous aider véritablement et je les remercie » dixit le PCO Franc Haïtidji.

La sécurité des festivaliers

Plus de 500 participants sont attendus à ce festival et le comité d’organisation par la voix de son président entend mettre tous en œuvre pour garantir la sécurité des participants. Cela à travers la mise en place d’un dispositif sécuritaire qui sera composé de polices et gendarmes de Kokologho et Koudougou. Ses agents de forces de l’ordre et de défense veilleront pendant les trois jours du festival à la sécurité des festivaliers.

La contribution de la commune de Kokologho

C’est dans une salle à moitié pleine que s’est tenu la conférence de presse de cet-après midi. Chefs coutumiers, religieux et administratifs, ils étaient nombreux à cette conférence. Et pour le maire de la commune, cette forte présence témoigne de l’intérêt que nous apportons à l’événement. « Depuis l’annonce de l’événement, nous avons mis en place un comité local d’organisation et au jour d’aujourd’hui, on peut dire que tout est fin prêt pour accueillir les festivaliers ». Nous dit le maire.

Il à par ailleurs annoncé la mise en place deux sites d’hébergement au profit du comité d’organisation. « Une journée de salubrité sera organisé les jours à venir » nous confie le maire

Le promoteur de ce festival n’est quelqu’un d’autre que le styliste professionnel, président de l’association AVATA et natif de Kokologho Georges Kaboré connu sous le nom Georges de Baziri. Il est aussi membre du comité d’organisation du miss Burkina en France et la nuit du Faso Danfani. Pour lui l’idée du festival est née il y a deux ans et vient du fait qu’en tant que fils de cette commune, il était important pour lui d’apporter sa pierre à sa construction. « En tant que fils de cette commune, je me suis dit qu’il serait nécessaire d’organiser un événement type dans ma commune ». Dit’ il




écrit par Sekou Ouédraogo
Visualiser au format PDF Enregistrer au format PDF