Accueil du site > Actualités locales > La vertu chez nos ancêtres:une pièce pas comme les autres de l’Abbé Toussaint (...)

La vertu chez nos ancêtres:une pièce pas comme les autres de l’Abbé Toussaint Hènènè Daman La vertu chez nos ancêtres:une pièce pas comme les autres de l’Abbé Toussaint Hènènè Daman

Abbé Toussaint Hènènè Daman a présenté son dernier ouvrage intitulé La vertu chez nos ancetres le jeudi 29 juin 2017 à l’univerté ouaga 1 Pr Joseph ki ZERBO. L’auteur se penche, à travers, Le théâtre rhapsonique sur la condition de la femme dans une pièce de 119 pages.

Toucher du doigt le statut de la femme dans notre société moderne. C’est ce qui a inspiré l’abbé Toussaint pour l’écriture de sa nouvelle pièce dont la dédicace a lieu le jeudi 29 juin 2017 à l’univerté ouaga 1 Pr Joseph ki ZERBO devant un grand public. Alors que la société actuelle dite moderne fait face à des pratiques ancestrales comme l’excision dont l’auteur trouve juste de lutter contre, il pense cependant qu’il faut mettre en lumières les conséquenses de ces pratiques afin que la gent feminine soit sensibilisée pour aboutir à l’avènement de leur protection intégrale. Pour y parvenir, le defenseur des valeurs justes des traditions Africaines pense qu’il faut un langage de vérité qu’il va puiser chez les ancêtres. D’où le choix du théâtre rhapsonique, un genre thérale où les acteurs se soumettent à la parole de vérité. Pour lui, le langage de la vérité est maître dans la resolution des problèmes chez les ancêtres quand il s’agit de ce qui touche au bien commun. Il ajoute que c’est le manque de solidarité qui pousse certaines filles à faire recours à des pratiques regrétables. C’est pourquoi l’homme de culture croit qu’il faut travailler à allier la recherche du bien personnel à la recherche du bien commun car dit-il, si nos rapports sont empreints de verité et de fidélité, nous feront des prouesses qui ne feraient que profiter au bien commun. Et il ne doute pas que le théâtre rapsodique permet de panser nos problèmes modernes comme l’incivisme. L’auteur fait au passage un arrêt sur L’ethonyme burkinabè qu’il estime être né dans un contexte de revendication mérite que l’on depasse la Consideration culturele pour arriver à une considération philosophique. Ce qui permettra au concept d’être profitable à l’humanité. Le professeur Salaka Sanou présent à la dédicace, a trouvé cette réflexion très intéressante et a alors invité Daman à donner une conférence publique sur le sujet en vu de l’enrichir.. La vertu chez nos ancêtres est la dernière oeuvre du jeune auteur de 38 ans après les parutions de, » la rivière aux mystères ésotériques », édité en 2013 « Mélancolie des temps anciens » édité en 2015. La vertu chez nos ancêtre est disponible à la librairie jeunesse d’Afrique, à la librairie du Faso à Nouna, à la librairie universitaire de Koudougou et à la radio Salaki de Dédougou au prix de 5000 f.




écrit par Adams Zongo
Visualiser au format PDF Enregistrer au format PDF