Accueil du site > Actualités locales > SANK OU LA PATIENCE DES MORTS : les derniers moments de la vie de SANKARA (...)

SANK OU LA PATIENCE DES MORTS : les derniers moments de la vie de  SANKARA  mis en lumière par Aristide Tarnagda SANK OU LA PATIENCE DES MORTS : les derniers moments de la vie de SANKARA mis en lumière par Aristide Tarnagda

SANK OU LA PATIENCE DES MORTS de Aristide TARNAGDA est diffusé à l’Espace Culturel Gambidi du 13 au 15 avril 2017. Cette prémière diffusion qui a connu la présence du ministre de la cultures, des qrts et du tourisme entre dans le cadre de la saison du Cartel débutée le 06 avril dernier à l’Espace Grâce Culture. Débuté le 06 avril dernier, la diffusion de ’’Sank’’ ou La patiene des morts se poursuit à l’Espace Culturel Gambidi jusqu’au 15 avril. Pour cettte prémière diffusion dans ce théâtre,même si cela ne s’est pas fait à guichets fermés, un spectateur de marque s’est invité. C’est sous le regard interessé du ministre de la culture, des arts et du tourisme, Tahirou BARRY que s’est déroulée la représentation. Au terme du spectacle il s’est rejoui d’avoir suivi “un très beau spectacle qui nous plonge dans l’histoire recente de notre pays”. Sans doute au regard du contenu de la pièce qui s’attarde sur les deniers moments de la vie du héros de la revolution burkinabè de 1984. Il s’agit d’un zoom sur la solitude à laquelle il est confronté lorsque son entourage et sa famille ne le comprennent plus et l’encouragent à la démission. Avec beacoup de subtilités, l’auteur s’interroge sur le lègue de Thomas SANKARA pour les genations qui le suivent et nos privilèges individuels face aux interrets collectifs afin que le ’’nous ’’ vienne à bout du ’’je’’ Dans une mise en scène de Aristide Tarnagda et Pierre Lambotte, ce sont tois acteurs Alberto MARTINEZ, Alain HEMA et Florence Marie Madelaine BAMBARA qui partagent les rôles de Mariam Sankara, la mère de Thomas Sankara, un banquier à la cellule africaine de l’Elysée, Blaise Compaoré, Chantal Compaoré, Gilbert Diendéré ect. Comme pour mettre en lumière le goût du capitaine pour la musique ou plutôt pour la guitare, un quatième acteur entre en jeu : il s’agit de David le Combattant qui s’occupe de la musique tout au long du spectacle. Le public a montré sa satisfaction à trvers des ovations bien nourris au terme de la représentation. UnfoldQuant au ministre, il a, à peine voilé invité le public à voir se spectacle. Pour lui, “ce spectacle nous permet de regader en face notre histoire, de la comprendre et d’en tirer les enseignements”. Il ajoute que chaque amateur du théâtre qui viendra voir ce spectacle, ressortira edifié profondement. La repésentation se poursuit chaque soir à 20h jusqu’au samedi. Notons que le spectacle sera joué au festival d’Avignon.


écrit par Adams Zongo
Visualiser au format PDF Enregistrer au format PDF