Accueil du site > Débat > Taxe de développement communal

Taxe de développement communal Taxe de développement communal

Monsieur le maire de Ouagadougou, Simon Compaoré, appelle les populations de sa commune au civisme et leur donne un délai (31 mars 2010) pour s’acquitter de leur TDC dans l’intérêt de toute la commune. Passé ce délai, tout citoyen qui n’aurait pas payé la TDC verra son engin retiré et mis en fourrière.

Grille de paiement de la TDC Véhicules de tourisme :

Camionnettes, et tracteurs pouvant atteindre 8 chevaux : 7.000 F.CFA

de 9 à 15 chevaux : 10.000 F.CFA

de 16 à 20 chevaux : 20.000 F.CFA

de plus de 20 chevaux : 30.000 F.CFA

Pour les engins à deux roues : jusqu’à 50 cm3 de cylindrée (P50 et autres...) : 1.000 F.CFA

de 51 à 125 cm3 : (Yamaha dame, Crypton et autres motos cross) : 2.000 F.CFA - de 126 à 300 cm3 (motos de grosse cylindrée) 5.000 F.CFA - plus de 300 cm3 : 7.000 F.CFA.

N.B : les sanctions prévues par la loi pour non-paiement de cette taxe

sont : - Une pénalité de 50% du montant de la taxe - Une immobilisation et une mise en fourrière jusqu’au paiement de la pénalité.

Certains citoyens estiment qu’il est tout à fait légitime de payer cette taxe. D’autres estiment au contraire que la TDC est une taxe injuste que les citoyens doivent refuser de payer.

Il nous plaît d’avoir votre contribution à ce débat démocratique qui interpelle tout citoyen conscient et consciencieux et qui pense à l’avenir radieux de ce pays des hommes intègres.




écrit par Sah Daouda
Visualiser au format PDF Enregistrer au format PDF